Derniers articles

3 minutes vin avec Marilou Vacheron - Découvrez le domaine du Clos du Caillou

534 Vues 0 Aimé

La vigneronne: Marilou Vacheron

Marilou Vacheron représente la quatrième génération des vignerons du Clos du Caillou. Après des études de commerce et management à Lilles, elle intègre l’équipe du domaine en Juillet 2016 pour rejoindre sa famille.

Depuis, elle est en charge des allocations export et s’implique grandement dans le développement de l’entreprise comme le faisait sa grand-mère, Colette Pouizin.

Futurs successeurs de ce domaine atypique et riche, Marilou et son frère Axel prennent peu à peu la main avec la volonté de continuer à produire de grands vins en tendant vers une viticulture biodynamique.

L'histoire du Clos du Caillou :

Le domaine du Clos du Caillou est ancien puisque son histoire commence en 1895.

A l’époque, le Clos situé au Nord-Est des Côtes-du-Rhône n’est alors qu’une réserve de chasse.

L’arrivée de l’ingénieur Elie Dussaud fait basculer le destin de ces terres avec la construction d’une cave souterraine creusée dans le safre sous forme de galerie.

C’est dans ces galeries que sont aujourd’hui élevés les vins du domaine dans des conditions de température idéale !

C’est en 1970 que Claude Pouizin développe un vignoble et lance sa première bouteille. Aidé de sa femme Colette, ils feront découvrir la magie des lieux du clos du caillou en France et à l’international. A 61 ans, Claude lègue son précieux domaine à l’une de ses trois filles : Sylvie.

Au côté de son mari, Jean-Denis Vacheron, ils reprennent le Clos Du Caillou dans l’espoir de produire de grands vins et c'est ce qu'ils seront parvenu à faire avec brillo !

Après un tragique accident de voiture, on se rappellera de Jean-Denis comme un grand vigneron respecté de tous, guidé par sa passion et sans limite.

Sylvie continuera de faire briller ce domaine avec l’aide de Bruno, chef de production, et le fera évoluer vers une agriculture biologique. Ce changement n’a eu que peu d’incidence sur le vignoble, déjà conduit naturellement de façon biologique depuis le début.

Le domaine s’étend sur deux appellations : Châteauneuf-du-Pape et Côte du Rhône.

Pour la petite histoire, le clos du caillou ne bénéficie pas de la prestigieuse appellation Châteauneuf-du-Pape car le propriétaire de l’époque refusa catégoriquement l’accès aux experts chargés de délimiter le périmètre. Hors du clos, les neufs hectares du domaine sont en AOC Châteauneuf-du-Pape.

De nos jours, le domaine est connu dans le monde pour sa richesse aromatique et sa procimité avec la nature.

Le vignoble :

Situé sur la commune de Courthézon, le vignoble du domaine compte aujourd’hui 9 hectares de vignes en appellation Châteauneuf-du-Pape et 44 hectares en appellation Côtes de Rhône.

C’est un vignoble très riche en cépages rouges. On retrouve majoritairement du Grenache.

Les cépages blancs représentent à peine 10% de la production.

Bercé par le mistral, le vignoble bénéficie d’un climat méridional chaud et sec accompagné d’une grande luminosité aux pluies régulières. Les terroirs sont riches et composés de sables et de galets roulés.

Le sable aux effets filtrants et absorbants apporte une grande finesse, de l’élégance et des tanins souples aux vins au style très bourguignon. Les galets roulés quant à eux jouent un rôle sur la qualité des raisins.

En effet, ils ont pour rôle d’emmagasiner la chaleur durant la journée et de la diffuser la nuit.

La philosophie du domaine :

Produire des vins en harmonie avec l’environnement sans perturber le milieu végétal et animal déjà présent. Le souhait principal est de rester le plus authentique possible !

La vinification :

"C’est aux gré des maturités de chaque parcelle que s’effectue le rythme des vendanges.

Tant que la maturité n’est pas atteinte, l’attente se prolonge. Les grappes sont ensuite récoltées manuellement, puis triées directement dans les vignes avant d’être transportées dans des boxs de 300 kg jusqu’en cave sous protection de neige carbonique.

Les grappes sont ensuite éraflées afin d’écarter les parties végétales, puis mises en cuve. Les rouges sont vinifiés le plus simplement et naturellement possible, en petites cuves béton ou en cuves tronconiques bois thermorégulées.

L’enclenchement de la fermentation est ensuite orchestré grâce à l’aide précieuse des levures indigènes déjà présentes dans notre vignoble, apportant la typicité de leur terroirs. Les macérations s’échelonnent de 20 jours à 40 jours, en fonction de leurs cuvées et en fonction du potentiel du millésime. Une fois les fermentations terminées, l’élevage peut prendre place.

C’est dans leur galerie souterraine creusée dans le safre que le vin va s’éveiller et s’affiner pendant une quinzaine de mois. C’est ensuite que l’art de l’assemblage de leur œnologue rentre en jeu pour offrir le meilleur de la production."

RETROUVEZ LES VINS DU CLOS DU CAILLOU DANS NOS DEUX CAVES ET EN LIGNE ! 

Ces articles pourraient vous plaire :

3 minutes vin avec Hélène Thibon - Découvrez le domaine Mas de Libian

3 minutes vin avec Jean-Christophe Bott - Découvrez le domaine Bott-Geyl

3 minutes vin avec Benoit Ente - Découvrez le domaine Ente